Née une nuit de Noël à Nice,
je prends le chemin du Conservatoire à l’âge de 7 ans pour apprendre le langage musical, puis la flûte traversière.
A l'adolescence le goût des sons graves me donne envie de toucher à l’alto et au piano. Jouer de ces sons ouvre les voies de mes voix.

 Les voies de ma voix lyrique

A Londres pour continuer l’étude de la musicalité au travers de la flûte traversière et de la langue anglaise, la rencontre avec la méthode F.M.Alexandre, opère un déclic décisif dans ma pratique musicale et me donne envie d’expérimenter avec ma voix : c’est ma première expérience comme chanteuse dans un très grand chœur.
De retour sur le continent, en Suisse, je passe le concours d’entrée au Conservatoire National Supérieur de Musique de Bâle pour la Flûte traversière et le Chant lyrique. Je me consacre dès lors à l’étude du Chant. Je continue à jouer de la flûte traversière : elle est mon lien avec mon enfance et me ressource.
Diverses personnalités Elsa Cavelti, Maria Sandulescu, Yvonne Prinz, Jorge Lopez Palacio m’accompagnent dans mes études vocales.
Avec Christoph Berger, je découvre un nouvel outil en la méthode Feldenkrais pour affiner ma prise de conscience du corps par le mouvement et du mouvement initié par la pensée et expression de cette pensée.

Retour en France

 

Enrichie de toutes ces expériences culturelles, je reviens en France en 2008 pour de nouvelles rencontres et créations artistiques. Autour des Lieder de Marie Stuart (Schumann) se créent avec le musicien Néozélandais Christopher Hainsworth des liens, dont les fils colorés par diverses cultures s’entrecroisent dans un programme contrasté pour orgue chant et tambour et un duo chant piano – dialogue musical reflet des facettes de la vie d’une femme aimée et aimante.

Tournant artistique

Fin 2014, les rencontres avec Marie Saurat, danseuse et artiste multi talents, Samir Tahar joueur d’Oud et Heinz Lieb batteur percussionniste suisse – qui m’offre un tambour indien– catalysent envie et besoin d’explorer plus profondément les voies que chevauchent les mouvements du souffle animé par l’esprit et l’âme : tout ce processus d’alchimie à l’intérieur d’un corps instrument qui résonne et dont les voix vibrent et rayonnent des émotions libérées…
A l’initiative de Marie Saurat, qui me propose un projet artistique autour des lectures du Cantique des Cantiques, s’ensuit un long travail de création, à tâtons, pour accéder à la source créatrice de la féminité.

Depuis 2015 ma recherche artistique emprunte des chemins inconnus qui se dévoilent peu à peu au contact de la peau du tambour. Mes doigts caressent, frottent, grattent et libèrent des couleurs plus ou moins rythmées : une invitation à ma voix à s’y mêler et à s’envoler dans un langage né de l’instant. La partition s’écrit dans le mouvement du souffle qui crée la phrase musicale - elle-même dessin d’une danse imaginée par l’esprit et le corps. La voix de ce souffle s’enrichit par le simple fait de se laisser guider par les sens…La voix du tambour